Sélectionner une page

Nombreux sont les candidats qui, durant la préparation au IELTS aimeraient savoir les choses à faire et à ne pas faire pour bien réussir l’épreuve orale du IELTS. Voici donc quelques conseils qui vous aideront dans votre préparation.

Bien s’échauffer

Cela pas peut paraître amusant chez certains, mais il est important de bien vous échauffer avant l’épreuve orale. Il s’agit ici de vous mettre dans le bain en communiquant uniquement en anglais tout au long de la journée qui précède le test. Cela vous permettra de faire ressortir votre capacité à dialoguer naturellement.

S’entraîner chez soi

S’exprimer en anglais est une compétence qui nécessite de nombreuses heures de pratique. Si vous n’avez personne avec qui échanger en anglais, Internet vous offre la possibilité d’échanger en ligne avec des milliers d’étudiants qui recherchent la même chose que vous. Tout ce qu’il vous reste à faire, c’est de les trouver !

Questionner l’examinateur

Très peu sont les candidats qui savent qu’ils ont la possibilité de demander à l’examinateur de préciser la signification d’un mot qu’ils n’ont pas bien saisi ou de répéter une question. Évitez toutefois de le solliciter systématiquement.

Prolonger ses réponses

Il n’est pas recommandé de donner des réponses trop brèves durant le test. Il est important de les prolonger, à l’aide des trois techniques suivantes : expliquer pourquoi, donner des exemples et faire des concessions (prouver qu’il existe des opinions contraires).

Avoir une maîtrise des fonctions du langage

Bien qu’il soit déconseillé d’apprendre des réponses par coeur, il est important de maîtriser les expressions qui correspondent aux divers types de questions susceptibles d’être posées par l’examinateur durant l’épreuve orale du IELTS.

Avoir un anglais naturel

Lorsque vous écoutez des personnes qui ont l’anglais comme langue maternelle dialoguer entre elles, vous constatez une différence entre elles et les locuteurs non-natifs. Il est important que vous imitiez leurs intonations, leurs atténuations, leurs cadences, etc.

Bien discerner la grammaire du maniement de la langue

En plus de bien utiliser la grammaire, il est important que vous sachiez bien manier la langue. Pour ce faire, enregistrez-vous sans vous soucier des fautes, en parlant à une vitesse identique lorsque vous communiquez dans votre langue maternelle. Cela vous permettra d’identifier vos fautes courantes et de les corriger.

Choisir un sujet qui passionne

Il est important de pratiquer votre anglais autour d’un sujet qui vous passionne. Si vous appréciez le basket-ball, écoutez des commentaires de matchs ou des podcasts en anglais. Discutez-en avec des amis, enregistrez-vous, ou discutez en ligne avec ceux qui partagent la même passion que vous.

Bien réfléchir

Si vous avez du mal à répondre à une question, prenez du temps pour réfléchir. De nombreux anglophones le font ! Il convient toutefois de prévenir l’examinateur.

Corriger ses propres fautes

Ne soyez pas frileux à l’idée de corriger vos fautes durant l’examen. Vous montrerez ainsi à l’examinateur que vous êtes conscient de votre erreur et que vous maîtrisez la grammaire. Il s’agit par ailleurs de quelque chose que vous avez l’habitude de faire régulièrement dans votre langue maternelle.