Posted on: 26 janvier 2022 Posted by: Xavier Comments: 0
ouverture de ses E-mailing

Le taux d’ouverture de votre campagne emailing est un indicateur important de votre performance. Plus votre liste ouvrira vos emails, plus votre message sera lu et plus les call to action seront possibles. L’objectif est donc d’améliorer considérablement ce taux d’ouverture. Mais comment ?

Soignez votre nom d’expéditeur

Même si vous utilisez un outil marketing automation, pensez à bien paramétrer votre nom d’expéditeur. Il est fréquent de recevoir un email dans sa boîte de réception provenant d’une entreprise sans le nom ou le prénom de l’interlocuteur. L’erreur est grossière et pourtant si fréquente. L’objectif de votre campagne est avant tout de créer un climat de confiance et de proximité avec votre lecteur.

Si vous vous présentez comme une entreprise, alors il est fort probable que votre email marketing finisse directement dans la corbeille. On estime que 64 % des abonnés à une liste ouvrent leur email grâce au nom de l’expéditeur et 47 % des abonnés l’ouvrent grâce à son objet. Le message est relativement clair : votre email doit être personnalisé dès le nom d’expéditeur. Votre lecteur doit se sentir personnellement interpellé par une personne.

Soignez votre objet

Votre objet, c’est la première phrase que vous allez dire à votre lecteur après vous être présenté via votre nom d’expéditeur. Il doit être réfléchi au début de la mise en place de votre campagne. Il doit donner tout de suite envie à votre lecteur de savoir la suite. Si vous ne l’incitez pas à passer à l’action, il n’ouvrira pas votre mail et celui-ci passera sûrement aux oubliettes. On estime à 68 % le nombre d’emails qui partent en spam à cause de l’objet. Optez pour un objet court avec moins de 70 caractères et insérez des émojis pour le rendre plus fun.

Ne négligez pas le pré-header

Vous connaissez ce petit texte qui vient juste après l’objet ? Il va vous permettre d’en donner un peu plus à votre lecteur. C’est donc votre dernière chance de lui faire lire votre email. Attention à ne pas le confondre avec l’objet, il doit communiquer davantage sur la suite de l’email sans répéter votre objet, tout en donnant envie à votre lecteur d’aller plus loin. C’est un peu le teaser de votre e-mail. L’espace est très réduit, donc pensez à bien choisir vos mots et à rendre ce teaser suffisamment attractif pour que le lecteur aille plus loin.

Bannissez les Spam Words

Prenez garde aux mots que vous utilisez. Il serait trop frustrant d’écrire un superbe mail s’il atterrit dans les spams du destinataire. Le lecteur n’aura aucune chance de l’ouvrir. Les messageries utilisent aujourd’hui des systèmes de détection des emails reçus relativement pointus. Chaque e-mail est scanné et les mots-clés jugés comme spams vont vite se retrouver dans les indésirables. Bannissez donc les mots qui peuvent entraîner ce genre de désagréments. Parmi eux : les traditionnels « pas cher », « gratuit », « gagner de l’argent », « 100 % », « millionnaire ». Les points d’exclamation sont aussi à bannir.

Votre base de données doit être saine

Pour se faire plusieurs options s’offrent à vous.

Vous pouvez, dès l’inscription à votre newsletter, demander à vos lecteurs de vous ajouter à leur carnet d’adresses afin d’éviter de vous retrouver dans leurs spams.

Ensuite, il est primordial que votre liste corresponde au sujet de votre campagne. En effet, plus votre liste sera concernée, plus elle sera de qualité, et plus elle ouvrira vos emails. Pour cela, créer plusieurs listes selon le contenu que votre lecteur souhaite recevoir. À chaque campagne, sélectionnez les listes les plus susceptibles d’être concernées.

Enfin, n’oubliez pas d’intégrer un lien de désabonnement en fin de mail. Si un lecteur n’est plus intéressé, il vaut mieux qu’il se désabonne plutôt qu’il ne lise jamais vos mails. Ainsi vous conservez un nombre de contacts actifs et vous vous assurez un taux de délivrabilité haut pour maximiser vos chances d’augmenter votre taux d’ouverture

Envoyer vos mails au bon moment

Envoyez votre campagne au bon moment. Plus votre mail va rester dans une boîte, plus il va se noyer avec les autres. L’envoyer au bon moment, c’est vous assurez d’être dans les premiers à être lu.

La création d’une campagne ne se fait pas au hasard. Soyez vigilant à tous les niveaux, respectez toutes les particularités et savourez l’augmentation de votre taux d’ouverture.

Partager