Posted on: 22 septembre 2022 Posted by: Xavier Comments: 0
Détecteur de chute pour personnes âgées

Arrivés à un certain âge, vos parents ou grands-parents n’ont plus la même force ni les mêmes réflexes qu’ils avaient auparavant, ce qui les rend très vulnérables. En restant seuls chez eux, ils sont soumis au danger. En effet, un accident domestique grave tel qu’une chute peut vite survenir et vous n’en saurez rien, ou vous serez alerté trop tard… Pour éviter d’en arriver là, il est donc nécessaire qu’ils soient assistés.

Pourtant, avec toutes les autres obligations qui vous incombent : les enfants, le travail, etc., il vous serait impossible d’être présent en permanence pour les aider. Heureusement, il existe à présent des objets connectés pour personnes âgées qui permettent de vous alerter directement en cas de problèmes. Mais quels objets connectés choisir ?

Les bracelets de sécurité pour sénior

Il existe deux sortes de médaillons ou bracelet de sécurité pour sénior, à savoir :

Les bracelets avec un bouton d’urgence

Ce sont les objets connectés les plus simples. Ils sont munis d’un gros cadran avec un bouton SOS sur lequel la personne âgée peut appuyer en cas de problème. Ils peuvent également se présenter sous forme d’un collier à porter au tour du cou au lieu d’un bracelet fixé au poignet. Vous pouvez en trouver en vente dans les magasins high-tech ou en ligne. Mais généralement, si vous optez pour un service de téléassistance, ils vous le fourniront.

Mais le souci avec ces types d’objet connecté c’est qu’en cas de problème, la personne âgée peut ne pas pouvoir appuyer sur le bouton d’urgence. Cela peut arriver lors des chutes par exemple. La personne peut perdre connaissance et ne pas pouvoir alerter les urgences et les services d’assistance concernés.

Le bracelet détecteur de chute

Pour éviter le scénario précédemment évoqué, vous pouvez opter pour les bracelets connectés détecteurs de chute pour personnes âgées. Ils sont capables de détecter les chutes comme leur nom l’indique grâce à un accéléromètre qui repère le passage rapide de la position verticale à la position horizontale. Parfois, ils comprennent même des capteurs qui mesurent le choc lié à la chute, ainsi que l’absence de mouvement.

En revanche, le risque c’est que la personne ne porte pas l’objet en permanence, par exemple la nuit lorsqu’elle se relève pour aller aux toilettes ou autres. Ou encore qu’elle ne veuille tout simplement pas le porter, car elle trouve l’objet stigmatisant.

Les capteurs de mouvement à installer dans l’habitation

Si votre proche refuse de porter un bracelet ou si vous voulez tout simplement renforcer sa sécurité, il est plus judicieux de faire installer des capteurs de mouvements dans son habitation. Certes, cela n’évite pas le risque de chute, mais il permet au moins d’en limiter la gravité.

Ils peuvent se placer dans différents endroits du logement. Mais il est surtout conseillé de les installer du côté des points de passage régulier comme les couloirs pour aller de la chambre à la cuisine par exemple. Ils analysent l’activité quotidienne de la personne âgée par infrarouge.

S’ils détectent l’absence de mouvement pendant un certain temps ou que les habitudes de vie de la personne ont soudainement changé, l’alarme se déclenche. Par exemple, si la personne âgée avait l’habitude d’être dans la salle de bain pendant 20 à 30 minutes et qu’elle y est depuis plus d’une heure, une alerte est envoyée au responsable.

Mais pour éviter les fausses alertes, certains capteurs de mouvement sont également munis d’un micro et d’une caméra. En cas d’alerte, vous recevrez une image floutée pouvant être défloutée afin de vérifier que votre proche va bien. Puis, vous pourrez entrer en contact avec la personne à partir du haut-parleur du boîtier. Toutefois, si vous n’avez pas le temps de toujours vérifier cela, vous pouvez confier cette tâche à un service de téléassistance.

À noter : les capteurs de mouvement ne fonctionnent généralement que si une seule personne habite dans le logement.

Partager