Posted on: 15 janvier 2023 Posted by: Xavier Comments: 0
hello RSE

Selon une information rendue public le 30 septembre 2022, une importante levée de fonds a été réalisée par hello RSE. La start-up a ainsi recueilli 1,3 million d’euros de BADGE (Business Angels des Grandes Ecoles) et de la Banque des Territoires. Avec ce capital, hello RSE pourra rendre son offre plus consistante afin d’avoir une meilleure position sur le marché. Cela lui permettra également de recruter et de se développer. Les lignes suivantes aident à mieux cerner les enjeux de cette levée de fonds.

Une levée de fonds pour étoffer son offre et accélérer sa croissance

La start-up hello RSE est une marketplace fondée en 2018. Elle est destinée aux acteurs de la commande publique qui font la part belle aux revendeurs locaux et engagés dans une politique RSE. En un clic, vous pouvez découvrir la plateforme qui, en complément des produits informatiques, propose plusieurs solutions éducatives de la maternelle à l’université. On y retrouve du matériel informatique ou pédagogique facilitant l’apprentissage des langues ainsi que des solutions destinées aux enfants qui présentent des troubles DYS ou TDAH. La start-up française donne ainsi la possibilité aux communes d’équiper convenablement leurs écoles et de développer des usages numériques éducatifs, inclusifs et raisonnés, ce qui contribue à la réduction des inégalités scolaires.

La levée de fonds de 1,3 million d’euros qui a été réalisée permettra à hello RSE d’étoffer son offre et d’accélérer sa croissance. Pour la Banque des Territoires, cette prise de participation vient renforcer son rôle d’accompagnement des collectivités territoriales et des investisseurs d’intérêt général portés sur l’éducation et l’inclusion numérique. Le constat qui est fait actuellement est que les établissements scolaires et les collectivités sont insuffisamment dotés en matériel numérique. L’objectif de la Banque des Territoires est de leur faciliter l’accès aux équipements et usage afin de les aider à remplir leur mission. Elle souhaite aussi encourager la mise en pratique de nouveaux modèles éducatifs afin de contribuer à la réduction des inégalités scolaires.

Casser les codes du e-commerce pour favoriser les achats responsables

Olivier Perron, le fondateur de hello RSE, a passé 20 ans chez de grands acteurs du e-commerce et a fait un constat : le développement d’achats orientés vers des acteurs plus locaux et actifs envers une politique RSE est freiné par le référencement par le prix et par la disponibilité. Les offres les plus visibles des plus grandes plateformes de e-commerce sont généralement celles qui proposent les prix les plus intéressants, ayant bénéficié d’un important investissement marketing. Un algorithme unique, mis en place sur le site de hello RSE, est basé avant tout sur l’impact social et écologique des produits et des fournisseurs. En outre, il tient compte de leur caractère local. L’un des engagements de hello RSE est de mettre en avant les revendeurs locaux et engagés dans une démarche plus vertueuse et ainsi soutenir la transition sociale et écologique de la commande publique. Aussi, la start-up donne les moyens aux collectivités territoriales afin qu’elles respectent les obligations réglementaires relatives aux achats responsables.

Il est vrai que plusieurs réglementations sont pensées pour orienter les collectivités vers plus d’achats responsables. Mais il n’existait pas d’outil qui leur permettait de réaliser facilement des achats plus durables. L’une des choses qui comptent le plus pour hello RSE est de rendre les achats de gré à gré plus responsables, quand on sait qu’ils représentent environ 40 milliards d’euros.

Le fait de favoriser les vendeurs par leur approche RSE et non par leurs dépenses en référencement, encore moins par le prix, est une façon pour hello RSE de casser les codes du e-commerce classique. La plateforme est en parfaite adéquation avec les attentes croissantes concernant les achats qui priorisent l’éthique, les circuits courts, le respect de l’environnement et la diversité. Aussi, hello RSE veut aller au-delà des collectivités en étendant son offre à toutes les entreprises qui travaillent pour que leurs achats correspondent à leurs objectifs RSE.

Une start-up certifiée et primée

Les plus grands éditeurs, tels qu’Adobe, EdTech et Microsoft, ont certifié hello RSE et ses experts. Il en est de même des fabricants de renom, comme HP, Lenovo et Acer, qui collaborent avec la plateforme, laquelle est lauréate de la Sélection 2022 du Programme « NA20 » géré par les 7 écosystèmes labellisés FrenchTech en Nouvelle-Aquitaine. Ce programme accompagne les pépites technologiques qui tiennent compte aussi bien de critères financiers que de critères environnementaux et sociétaux, comme c’est le cas de hello RSE.

 

 

Partager