Publié le: 21 juillet 2020 Publié par : Alain Commentaires: 0
Crèche entreprise employeurs

Les entreprises offrent divers avantages à leurs employés pour répondre à leur besoin personnel. Parmi de nombreux avantages et services, la crèche d’entreprise devient de plus en plus appréciée. Si pour les salariés, cette pratique facilite la vie quotidienne des jeunes mamans, qu’en est-il de l’employeur ? Une crèche d’entreprise est-elle vraiment une bonne ou mauvaise idée ?

Les avantages de la crèche d’entreprise pour l’employeur

Pour une entreprise, mettre en place une crèche d’entreprise peut présenter plusieurs aspects positifs :

Moins d’absentéisme et de retard pour les parents

Pour plusieurs raisons, un jeune parent peut vaquer à son poste de travail : son enfant est malade, des embouteillages pour déposer son enfant à la crèche, un imprévu à régler à la crèche… Si l’entreprise possède une crèche, le taux d’absentéisme sera donc réduit.

Une belle image pour la société

L’image d’une entreprise est un aspect important afin de développer les activités. En créant une crèche, votre entreprise reflètera un côté responsable et humanitaire. C’est une preuve que vous vous souciez également du bien-être de vos employés.

Une augmentation du rendement et de la productivité

Il est indéniable que l’attention d’une mère qui rentre de son congé de maternité diminue. Notamment les premiers jours, la maman s’inquiète plus du sort de son enfant que de son travail. Elle peut même présenter un stress important, voire une anxiété. Le fait que son enfant ne soit pas auprès de la maman suffit à diminuer ses capacités.

En gardant l’enfant dans la crèche de l’entreprise, la jeune mère sera plus sereine et garder une bonne productivité.

Une fidélisation de vos employés et un avantage pour le recrutement

C’est bien connu : trouver une place en crèche du quartier est un véritable parcours du combattant. Liste d’attente, commission d’attribution, attente de la réponse de votre demande, solution de rechange…. Les obstacles sont nombreux. En proposant à vos salariés une crèche, ils considèreront votre service comme une chance et un grand privilège. C’est donc un moyen pour vous de garder de bons éléments au sein de votre entreprise.

Avoir une crèche dans votre entreprise peut également attirer les bons profils dans votre entreprise. Plusieurs mères de famille décident en effet, d’abandonner leur carrière faute de manque de place en crèche. De votre côté, vous pouvez facilement attirer de nombreuses personnes qui correspondent aux valeurs de votre entreprise tout en répondant à ses besoins.

Malgré ces aspects positifs, quelques inconvénients peuvent être rencontrés.

Les inconvénients d’une crèche d’entreprise

Avant de créer votre crèche, il est important que vous pesiez le pour et le contre de votre nouveau projet. Ces quelques aspects vous aideront à prendre une décision :

Une nouvelle branche à gérer

Dans une entreprise, la crèche est une institution privée et indépendante. Vous aurez donc à votre charge, des frais conséquents :

  • De nouveaux professionnels de la puériculture dont un directeur, des professionnels de la petite enfance, des personnels pour le ménage
  • De nouveaux locaux pour accueillir les enfants et les responsables

Mais rassurez-vous, l’État aide les entreprises dans leur création d’une crèche comme les subventions, une réduction des charges. Vous devez savoir que la charge moyenne pour un enfant après déduction de toutes les charges varie entre 150 à 200 euros. Selon la taille de votre entreprise, ce coût en vaut vraiment la peine.

Un empiètement entre la vie professionnelle et la vie privée de vos employés

Même si la crèche d’entreprise est un réel avantage, les mères des enfants peuvent avoir tendance à rester un peu longtemps avec ses enfants. Bien que les horaires pour l’allaitement et la prise en charge de l’enfant est régulée, parfois l’instinct maternel peut prendre le dessus.

Vous devez donc être strict tout en étant flexible de temps à autre. Un enfant qui ne sent pas bien par exemple, peut préoccuper la mère, donc réduire sa concentration au travail.

Partager