Publié le: 5 janvier 2015 Publié par : Alain Commentaires: 0
Définition cloud

Définition, qu’appelle-t-on Cloud hybride ?

Revenons aux fondamentaux : comment définir le cloud et quel est l’apport de sa version dite “hybride” ? Le cloud hybride est une alternative aux clouds privés et publics. L’objectif est de profiter du meilleur de ces 2 services afin de créer une solution optimale. Le cloud public est par exemple plus évolutif et intéressant en termes de coûts, il pourra ainsi être utilisé pour toutes les opérations non sensibles de la structure. Le cloud privé sera quant à lui privilégié pour les données et applications stratégiques ou critiques du fait de sa haute sécurité. L’objectif est évidemment de parvenir à intégrer ces 2 solutions de façon harmonieuse.

Pour qui ? Pour quoi ?

Un cloud hybride peut être mis en place par des fournisseurs de cloud mutualisant leur prestation afin de proposer une solution en tant que service intégrée. Il peut également être le fait de fournisseurs individuels ou d’organisations possédant déjà un cloud privé et souhaitant intégrer le cloud public à leur infrastructure.

Définition cloud

Laissons les ténors du cloud s’exprimer. Ici, Cisco sur sa célèbre chaîne Techwise, où il est question de Cisco Nexus 1000V InterCloud framework. On vous laisse découvrir.

Les moyennes et grandes entreprises ainsi que les administrations se laissent de plus en plus tenter par cette solution hybride offrant des perspectives de réduction de coûts et d’avantages concurrentiels. Le fait de pouvoir accéder aux ressources informatiques souhaitées en quelques minutes sans passer par les étapes de financement, d’installation et de gestion du matériel est un vrai plus qui contribue à accélérer la mise en place des projets. Le centre informatique n’est plus seulement un centre de coûts mais un véritable partenaire stratégique offrant de nouvelles opportunités.

Atouts du cloud hybride

Parmi les nombreuses fonctionnalités du cloud hybride, on retiendra tout d’abord le facteur d’extensibilité. Une entreprise a tout intérêt à basculer le maximum de données non-stratégiques vers le cloud public car celui-ci offre davantage de marge de manœuvre que le cloud privé. Le principe est le même en ce qui concerne l’aspect financier : maximiser l’utilisation du cloud public offre des économies d’échelle conséquentes tandis que la structure conserve ses données sensibles dans le cloud privé. Cette combinaison de sécurité et de ressources publiques avantageuses en termes de coûts offre davantage de flexibilité et maximise les opportunités de l’entreprise.

Implication de Cisco dans le cloud hybride

Le cloud hybride est en plein développement. Preuve en est, les grands acteurs de l’informatique investissent massivement dans cette solution. C’est le cas de Cisco qui va injecter 1 milliard de dollars sur 2 ans afin de mettre en place le système InterCloud. Ce dernier est un réseau de clouds dont la vocation est d’accompagner le développement du cloud hybride et de l’Internet des objets. La technologie OpenStack et les technologies du Cloud Services de Cisco constitueront la base de ce projet. La somme massive investie dans cette technologie servira notamment à créer de nouveaux datacenters et à former les partenaires de Cisco à ces solutions. Ce montant, pouvant paraître élevé au premier abord, constitue en réalité un investissement judicieux. Roy Llyod, président du développement et des ventes chez Cisco, estime que le marché adressable du cloud hybride de Cisco sera multiplié par 4 à l’horizon 2017.

Si ces solutions vous intéressent, rapprochez-vous d’un expert Cloud Provider spécialiste des solutions Cisco, des outils de collaboration et de communications unifiées Cisco.

 

Partager