Publié le: 31 mars 2020 Publié par : Rhama Commentaires: 0
Télétravail ou travail en entreprise - Shutterstock

Comme la pandémie de COVID-19 (nouveau Coronavirus) oblige davantage d’entreprises à fermer, le télétravail (ou le travail à distance) est une alternative qui semble efficace afin d’assurer la continuité du travail et d’endiguer la propagation du virus.

Le travail à l’épreuve du COVID-19

Aujourd’hui, le monde est subitement mis à rude épreuve, confronté à une pandémie ravageuse, assailli de toute part par un risque imminent de contagion. Les collectivités se retrouvent dans l’obligation de se disperser et à adopter une certaine sédentarité désormais nécessaire à la fois à la préservation de la santé et au bon déroulement du travail. Originaire des États-Unis et adopté très tôt (en 1905), le télétravail consiste à gérer à distance les tâches professionnelles assignées à un employé par l’intermédiaire de téléphones, d’ordinateurs et d’autres équipements de télécommunications.

Le télétravail, c’est quoi ?

Il a fallu attendre jusqu’en 2002 pour voir l’Europe suivre cette démarche un tant soit peu. A l’heure actuelle, le télétravail ne semble plus un choix, il est presque une mesure mondiale obligatoire conjointement corrélée à un confinement sanitaire quasi universel.

Le télétravail comme alternative au travail bureautique

Le passage à un environnement de travail éloigné est plus qu’un simple ordinateur placé librement sur la table de la cuisine ou du salon . Il s’agit de consacrer plus de temps à la productivité, de réduire le temps qui était auparavant consacré aux déplacements vers un lieu de travail, de se reposer davantage et de mieux se concentrer, tout en restant en bonne santé et en favorisant un environnement de travail plus sûr.

Télétravail à domicile

Illustration : Hector

Dans le cadre de ce confinement sanitaire, la technologie mondiale offre des modes de communication plus accessibles. L’une de ces technologies est le télétravail, qui consiste à fournir des pratiques commerciales fructueuses par le biais des télécommunications. Le télétravail favorise la flexibilité des employés pour qu’ils puissent travailler de manière plus efficace et plus productive, tout en préservant leur santé. La disponibilité d’une technologie abordable est un facteur majeur de la tendance au télétravail en tout temps et en tout lieu.

Le télétravail est donc une option alternative viable dans le monde des affaires qui profite aux employés et à la direction en offrant un meilleur environnement de travail pour tous.

Le télétravail peut également aider les employeurs à respecter les réglementations relatives à l’emploi de personnes handicapées, qui peuvent avoir des difficultés à se déplacer quotidiennement. Il offre aux entreprises la possibilité d’intégrer avec succès les travailleurs handicapés et les collaboratrices enceintes sur le lieu de travail notamment dans ce cadre de propagation massive de la contagion.

Outre la menace pandémique du Coronavirus en lui-même, la raison la plus convaincante de l’évolution vers le télétravail est peut-être aussi le changement de la nature du travail lui-même. De plus en plus de personnes occupent des emplois axés sur l’information, qui se prêtent à un travail loin d’un bureau central. Les progrès des technologies de l’Internet et de la téléphonie ont contribué à un passage plus ou moins fluide au télétravail en dépit de ses lacunes causées par la transition abrupte vers ce système lors de la propagation du virus.

L’impact du télétravail

Flexibilité pour l’employé et gain pour l’employeur

Les avantages pour les employés impliquent un environnement de travail personnalisé, une plus grande autonomie, une plus grande flexibilité du style de vie, une réduction des dépenses sur le lieu de travail (transport, garde-robe professionnelle et frais de repas) et une plus grande satisfaction au travail.

Les employeurs eux aussi tirent profit du télétravail dans la mesure où ils réduisent les frais généraux, augmentent les profits et offrent un meilleur réservoir de main-d’œuvre talentueuse.

Les récents développements technologiques et organisationnels contribuent à la réunification spatiale des activités domestiques et professionnelles. Les technologies modernes de télécommunication et d’informatique permettent aux travailleurs d’accomplir leurs tâches depuis leur domicile, au lieu de les obliger à se déplacer sur les lieux de travail éloignés.

Télésocialisation

Télétravail socialisation

Illustration : Deligne

Le télétravail est une activité professionnelle à distance. Depuis l’annonce du confinement sanitaire, il se répand et pourrait s’installer durablement.

La télésocialisation peut être définie comme l’utilisation des télécommunications et de l’informatique comme moyens d’interactions sociales. Depuis l’explosion du Coronavirus partout dans le monde et même avant, nous avons procédé à des échanges sociaux significatifs par le biais de la télécommunication. Les ordinateurs modernes nous ont ainsi permis d’élargir l’étendue et la profondeur de ces interactions en facilitant l’échange d’images fixes, d’images animées (vidéos) avec la personne à l’autre bout de la ligne. La télé socialisation encore plus adoptée pendant cette pandémie a modifié notre perception des relations du fait de la distanciation sociale imposée.

Bien que la télé socialisation soit une solution aux effritements des relations au temps du Coronavirus, elle peut favoriser un mode de communication distant qui ne tient pas compte de l’affect et du relationnel.

Les fonctions sociales assurées par le contact humain direct peuvent nécessiter des altérations et des modifications pour s’adapter à notre monde de plus en plus numérique. La signification des termes “domicile” et “travail” va changer car les distinctions entre les deux s’estompent. C’est l’ère des grands changements sociétaux et psychologiques.

Réduction de l’utilisation de l’automobile

En réduisant les trajets et les distances, le télétravail peut réduire les émissions des substances nocives. La réduction de l’utilisation de l’automobile est l’un des principaux avantages du télétravail à mettre parallèlement en relation avec la diminution des déchets des industries polluantes.

 

Toutefois, en augmentant encore notre besoin de posséder et d’utiliser des appareils informatiques, le télétravail généralisé pourrait à terme augmenter le volume de produits électroniques obsolètes entrant dans les déchets. Avec des ordinateurs dont la vitesse double tous les 18-24 mois, un équipement haut de gamme devient daté et archaïque après seulement quelques années. C’est ainsi que le flux de déchets non biodégradables, parfois toxiques, vers des décharges débordantes peut nuire à l’écosystème.

Télétravail transports

Illustration : Deligne

Voir cette étude du Groupe Malakoff Médéric sur les chiffres du télétravail, dans l’excellent site communautaire : Zevillage.net

Alors, le télétravail, progrès ou esclavage ?

Vers une nouvelle perception du télétravail

Le télétravail, longtemps adopté par quelques entreprises sur le plan mondial, pourrait éventuellement connaître une hausse voire même un cadre réglementé qui procurera dans le futur la possibilité de le maintenir. Lors du Coronavirus, la marche vers le télétravail semble aujourd’hui cruciale, primordiale et presque inéluctable.

L’évolution des technologies est en soi une motivation qui pousse à adopter un système de travail lucratif et plutôt efficace. Toujours est-il que l’application de cette approche aura un impact considérable sur la société, l’économie et l’environnement.

A l’aube de cette crise sanitaire, une crise économique se profile, d’où l’importance d’économiser par les états tout en serrant les dépenses ordinairement consacrées aux frais de déplacement des employés, à l’achat des voitures et aux taux de pollution qui sont entrain de dégringoler progressivement.

Bien qu’il s’agisse d’une pratique relativement nouvelle, et qu’elle ne soit donc utilisée que par un moyen pourcentage de la main-d’œuvre mondiale, le télétravail deviendra beaucoup plus courant dans un avenir plutôt proche.

Conclusion

Si elles sont adoptées à plus grande échelle, les téléactivités peuvent modifier radicalement la forme et la fonction de l’établissement humain. Ces altérations peuvent accroître notre impact positif sur l’environnement, surtout si l’étalement des banlieues s’accélère. Un tel arrangement réduirait considérablement notre impact environnemental global  par habitant et favoriserait les interactions sociales de la communauté. La réduction des possessions d’une voiture facilitée par des aménagements axés sur les piétons et les transports en commun peut conduire à une hausse du niveau de vie grâce à la réduction des dépenses liées à l’automobile par les individus et la société.

Avec un peu d’aide de politiciens, de planificateurs et de promoteurs tournés vers l’avenir, le télétravail  permettra de rendre les villes plus agréables à vivre et les familles plus soudées et moins effritées.

 

Image à la Une : Shutterstock

Partager